Courir avec le froid

Les températures chutent, les paysages se font hivernaux; pas de raison de ne pas profiter de quelques instants à l’extérieur. Voici comment s’y prendre :

Habillez-vous correctement

Suivez le principe des plusieurs couches : une première couche en microfibre, si nécessaire un couche thermique et enfin une veste qui vous protège du vent mais qui n’empêche pas la transpiration (par exemple en GoreTex). Protégez vos extrémités : mettez des gants, un bonnet et, surtout si vous courez dans la neige, pensez aussi à des chaussettes plus chaudes. Privilégiez les matériaux techniques et en tout cas, évitez le coton, qui ne vous permettra pas de rester sec.  L'astuce : en cas de bise, choisissez la direction du parcours en fonction de la direction du vent : commencez l’entraînement contre le vent (quand vous êtes encore sec), et terminez dans l’autre direction. 

Échauffez–vous suffisament

Commencez de façon très progressive et rallongez de quelques minutes votre échauffement pour être sûr que vos muscles soient bien chauds avant de commencer la séance.
L’astuce : Si possible commencez l’échauffement à l’intérieur, par exemple en faisant quelque sauts à la corde.

Protégez vos voies respiratoires

Puisque l’air froid est plus sec, l’exercice dans le froid peut causer des problèmes aux voies respiratoires  (normalement juste'une sensation de brûlure mais, dans certains cas extrêmes, des attaque d’asthme). Cela peut être évité avec un foulard ou une petite écharpe devant la bouche qui vous permettra de garder l’air plus humidifiée.